Les conseils pour mieux choisir son site turf

La comparaison de services est une étape incontournable pour mieux choisir son site de paris hippiques. Cette étape est indispensable afin de bénéficier des meilleurs services. Plusieurs critères sont à étudier pour trouver le site turf idéal et le plus rémunérateur.

000130_030

Les critères à tenir en compte

Un grand nombre de critères peuvent être retenus pour choisir son site turf. Cette tâche peut être simplifiée en tenant compte uniquement des plus importants. La masse de joueurs est un des détails à prendre en considération lors du choix du site, notamment pour les systèmes de paris mutuels. Il est en effet plus avantageux de miser sur un site comptant un nombre important de joueurs en raison de la stabilité des cotes. La dotation des tirelires repose en fonction du nombre d’inscrits. Les meilleurs sites proposent parfois des tirelires avec un montant dépassant les millions d’euros.

La diversité de l’offre est un autre détail à prendre en compte pour trouver le site turf idéal. Les turfistes ont plus de chance de gagner en misant sur une large gamme de paris. Cette option leur permet en effet de faire leur pari sur leur discipline favorite. Ils peuvent également varier leur pari afin d’optimiser leur chance. En plus du large choix de pari, il est également possible de tenir compte du montant minimum de la mise, de la régularité des offres ou encore de l’ergonomie du site.




Le bonus de bienvenue est souvent considéré comme un élément déterminant dans la prise de décision. Son montant diffère ainsi que le principe diffère d’un site à un autre. Certains proposent un remboursement dès la première mise perdue tandis que d’autres le donne afin de permettre aux joueurs de découvrir les offres du site. Il ne doit pas influer sur le choix du site du fait qu’il s’agit d’une offre ponctuelle qui est accordée au moment de l’inscription.

 

Actuellement, le monde de la course hippique attire de plus en plus d’adeptes. De plus, avec l’engouement des opérateurs de paris en ligne et la législation des jeux d’argent en ligne, des sites de paris en ligne offrent l’opportunité à ceux qui sont tentés par le jeu, de s’initier aux paris hippiques. Cependant, en comparaison aux évènements sportifs, les courses hippiques s’avèrent être plus complexes pour les novices. En fait, un guide de conseil est souvent proposé aux débutants afin de leur aider à se lance. Une façon de leur éviter de perdre trop d’argent et de se passionner au monde hippique.

Être patient

Tout parieur doit avoir cette qualité, de la patience. Avant de miser sur une course hippique, il est essentiel de s’informer sur ce sport, les enjeux, les chevaux, les jockeys, les drivers et les entraineurs. Tous les détails comptent. La discipline est toute aussi importante. Pour se familiariser au jeu, il est recommandé aux débutants de regarder les courses, de se rendre sur les hippodromes, de lire la presse spécialisée, d’échanger avec des turfistes expérimentés et de s’informer sur les meilleurs sites

horses-380415_640

Faire le papier

Tout débutant doit se familiariser aux différentes courses hippiques. Avant de miser, le parieur doit être en mesure de faire le papier, plus précisément, faire des analyses de performances des chevaux et connaitre leur chance de briller dans la course. Ayant pris l’habitude de suivre de près les courses et les informations liées aux jeux turfs, l’apprenti est conseillé de s’inscrire sur un site de pari en ligne et de jouer depuis un bonus offert pour éviter de perdre de l’argent et pour une imprégnation aux paris hippiques. C’est seulement après de longues études et après avoir pris connaissance des rouages de la course hippique que le parieur novice peut s’aventurer à parier en direct ou en ligne.

Le domaine des paris hippiques a enregistré de nombreux changements depuis l’arrivée de l’Internet. Il a apporté de nombreux avantages, notamment pour les parieurs qui peuvent faire leurs jeux depuis chez eux. De nombreux sites de paris hippiques ont en effet vu le jour pour leur permettre de bénéficier des meilleures informations relatives à une course.

Un accès facile

Les turfistes sont les premiers à pouvoir tirer profit des sites de paris en ligne. Ces sites facilitent l’accès des parieurs à toutes les courses grâce aux différentes informations qu’ils traitent. Chaque site de paris en ligne a chacun sa propre stratégie pour retenir l’attention de parieurs hippiques. En plus de fournir les programmes de chaque course, ils proposent également des statistiques, des analyses ainsi que des pronostics de course. Certains aident les novices à en savoir plus sur la base d’un pari afin de les aider à mieux comprendre le fonctionnement de chaque course. Les meilleurs sites proposent à leur membre des tuyaux qu’ils peuvent exploiter afin d’établir leur pronostic final. Les parieurs peuvent étudier toutes ces données afin d’augmenter leur chance de gagner.

bonus surf 02

Des offres diversifiées

Le fait de parier en ligne permet aux parieurs d’accéder à une grande variété de services depuis son domicile. Ces offrent diffèrent d’un site à un autre. Les parieurs peuvent ainsi les comparer pour profiter des services correspondant à leurs attentes. Ils peuvent pour cela choisir son site de paris en ligne en fonction de plusieurs critères. Ils peuvent par exemple prendre note du bonus de bienvenue, des taux de redistributions ou encore des gammes de paris. Chaque parieur a l’entière liberté sur le choix de son site. Il peut tout à fait l’adapter en fonction de ses besoins ou encore de ses habitudes en matière de paris. Il est donc important d’étudier les détails de chaque service proposé pour éviter de passe à côté des meilleurs sites de paris hippiques.

Les méthodes pour gagner aux jeux simples

Le jeu simple est le pari turf le plus apprécié des amateurs de courses hippiques. Ce type de pari est très facile que même les débutants peuvent s’y mettre sans besoin d’une grande connaissance sur le pronostic jeux simples. Le parieur doit trouver un cheval parmi les 3 premiers à l’arrivée pour gagner.

Les astuces du jeu simple

Le principe du pronostic jeux simples est très facile à comprendre. Il suffit de suivre les astuces pour gagner le pari. Dans le choix du cheval, il est plus judicieux d’opter pour un cheval figurant parmi les quatre premiers de la dernière course en attelé. Ce choix doit se faire en fonction de l’allocation de la dernière course. Elle doit être supérieure à l’allocation du jour. Le critère cote est également indispensable. Elle ne doit pas être inférieure ou égale à 27/1.

dyga035022_022bis

Dans tous les cas, les chevaux qui n’ont pas couru depuis des mois sont à éliminer de la liste. Il faut en faire de même avec les chevaux qui ont été disqualifiés durant ses trois dernières courses. Une exception s’applique toutefois s’il est sorti gagnant lors de sa dernière course.

Un jeu rentable

Le jeu simple est un pari régulier qui l’est également. Il n’offre pas d’important gain, mais permet de générer un bénéfice grâce à une meilleure gestion des mises. Le parieur a la possibilité de récupérer sa perte en jouant sur la course suivante. Le joueur doit tout simplement suivre le pronostic jeux simples de chaque course pour savoir s’il doit parier ou non en fonction des critères des chevaux. La mise dépend du bon sens du parieur. En misant sur un favori, il peut gagner à chaque pari, mais le gain reste très infime. Il peut aussi jouer sur les cotes supérieures à 10/1 pour remporter 10 fois la mise de départ ; ce choix est peut-être risqué, mais plus avantageux pour gagner aux paris turf.

 

Bien choisir son site de paris hippiques

bonus surf

Le monde du pari hippique a évolué depuis l’avènement Internet. La nouvelle technologie a en effet facilité l’accès aux paris. Ils peuvent y participer depuis chez eux grâce aux sites de paris hippiques. Ils sont en effet nombreux à proposer ce service en ligne. Le joueur est entièrement libre de choisir le site de paris qui répond le mieux à ses attentes. Cette opportunité lui permet de comparer les différentes offres afin de bénéficier d’un meilleur service et de pouvoir remporter un gain considérable à chaque pari.

Des sites à bonus paris hippiques

Choisir son site de paris hippiques au hasard est loin d’être judicieux. Ce choix doit reposer sur certains critères nécessitant une étude détaillée des services proposés. Les fonctionnalités d’un site est un détail très important à prendre compte pour connaître ses plus comparés aux autres sites de paris hippiques. La majorité des sites propose des bonus paris hippiques à l’inscription pour attirer le plus de parieurs. Le montant de ce bonus varie d’un site à un autre. Il varie généralement de 30 à 50 €.

Les bons cotes font les bons sites paris hippiques

Les cotes sont un autre critère à noter pour trouver le bon site de paris hippiques. Les cotes les plus élevées permettent de remporter un gain important, toutefois il faut avoir une bonne notion du turf pour espérer l’empocher. Le parieur peut axer son choix de site en fonction des gammes de paris. Il pourra ainsi opter pour les sites proposant les paris qui l’intéressent le plus. La diversification des courses est un autre détail à retenir afin de pouvoir parier en même temps sur une grande variété de courses.

Le bon site aux meilleurs outils paris turf

Un bon site de paris hippiques doit fournir des outils pratiques aux turfistes. Il s’agit des pronostics de spécialistes que les parieurs peuvent consulter pour choisir le meilleur coureur. Ce document est indispensable pour l’analyse des courses. La présentation d’un site est aussi très importante pour aider le parieur à se retrouver facilement entre les différents services. Il vaut donc mieux opter pour un site facile à utiliser pour pouvoir accéder facilement à toutes les informations nécessaires.

Protégez vos données bancaires et personnelles

Les meilleurs sites de paris hippiques sont réputés pour le sérieux de leurs services. C’est un détail très important pour éviter toute forme d’arnaque qui est très fréquente sur le web. Il faut donc redoubler de prudence pour trouver le bon site. Un site de paris hippiques fiable doit en effet être en mesure de fournir un moyen de dépôts et de retraits sécurisés et facilement accessibles aux internautes. Le site doit pour cela proposer différents types de moyen de paiement électronique comme carte bancaire, chèque et services de paiement en ligne. Le meilleur moyen pour en savoir plus sur cette information est de se renseigner directement sur les délais de traitement d’un retrait. Le site doit pour cela assurer la protection de toutes les données personnelles de chaque joueur telles les coordonnées bancaires et les adresses. En plus de leur offrir la sécurité des joueurs, les sites de paris hippiques doivent également assurer leur protection. Cette option de protection est indispensable pour aider chaque parieur à s’auto-réguler. Cette option peut par exemple être utilisée pour limiter le montant des dépôts et des retraits et éviter la dépendance aux paris par l’auto exclusion.

Un parieur hippique gagner plus d’argent grâce à un taux de redistribution plus élevé. Certains sites ne reversent en effet qu’une petite partie des gains aux parieurs. Cette pratique n’est pas avantageuse pour ces derniers. La meilleure solution pour éviter est de se renseigner sur la politique de redistribution du site. Pour cela, il vaut donc mieux se tourner vers ceux proposant un taux allant de 95 à 98 %.

Les bons contacts garantissent les bons paris turf

Un site doit disposer d’une page de contact pour permettre aux parieurs de demander des renseignements. A défaut, il est prudent de ne pas s’y inscrire. La disponibilité d’un service clientèle est un gage du sérieux d’un site. Les utilisateurs peuvent ainsi avoir quelqu’un qu’ils peuvent contacter par différents moyens tel mail, téléphone, chat ou fax. La réponse aux questions ou aux réclamations doit être immédiate pour les contacts par mail.

Méfiez-vous des sites arnaques

Certains parieurs se laissent parfois distraire par l’appât du gain qu’ils oublient de vérifier la légalité du site. Il est important de s’assurer que le site dispose d’une licence autorisée lui permettant de travailler dans le domaine. Il est à remarquer que cette autorisation est délivrée les bons sites de paris hippiques, par des institutions spécialisées.

 

Placer des paris sur une course de cheval n’est pas aussi simple que cela en a l’air. Il ne suffit pas de choisir des chiffres au hasard. Les aficionados des paris en ligne le confirmeront certainement. Un pari hippique consiste généralement à trouver le ou les chevaux qui termineront la course en tête. Tout dépend du type de pari que l’on a choisi de faire. L’on doit tenir compte d’un certain nombre de paramètres. Le joueur est en l’occurrence tenu de glaner le maximum d’informations sur les spécificités de la course, sur les performances et les exploits antérieurs des chevaux, ou encore sur les écuries auxquelles ils appartiennent, afin d’augmenter ses chances de choisir les bons chevaux. Dans le domaine des paris hippiques en ligne, comme dans celui des paris hippiques « classiques », l’on peut réaliser différents types de paris. Le pari simple consiste à miser sur un seul cheval. L’on peut faire la distinction entre le simple gagnant dans lequel le cheval choisi doit arriver en première position et le simple placé où le cheval doit juste être bien placé. Le couplé gagnant et le couplé placé obéissent au même principe que le pari simple, à la différence près que l’on mise sur deux chevaux à la fois. Le trio reprend le même principe mais il faut parier sur trois chevaux. Peu importe lequel arrive en premier, l’essentiel est que les étalons choisis soient tous en tête de la course. Vient ensuite le tiercé qui consiste également à miser sur trois chevaux, mais le parieur doit trouver leur ordre exact d’arrivée. En ce qui concerne le quarté +, il consiste à parier sur quatre chevaux. Pour pouvoir empocher des gains, les chevaux choisis doivent impérativement être dans les quatre premiers rangs. Pour pouvoir prétendre à des sommes plus conséquentes, il est possible de parier sur l’ordre d’arrivée des chevaux. Il est utile de mettre l’accent sur le fait que la plupart des sites de paris en ligne proposent un bonus aux joueurs qui ont trouvé trois chevaux parmi les quatre qui ont franchi la ligne d’arrivée en premier.

Le quinté + consiste à parier sur les cinq chevaux de tête. Suivant que le parieur trouve l’ordre d’arrivée ou non, les gains qu’il pourra empocher ne seront pas les mêmes. Comme c’est le cas pour le quarté +, les parieurs qui ont choisi le quinté + peuvent profiter d’un bonus dans le cas où ils ont trouvé trois ou quatre des chevaux arrivés en tête. Les parieurs qui ont effectué les bons pronostics peuvent empocher des sommes substantielles au quinté +. Le 2 sur 4 est un pari hippique consistant à parier sur deux chevaux qui feront partie des quatre plus rapides dans une course. Ce pari simple s’adresse spécialement à ceux qui ne souhaitent pas prendre de risques excessifs, tout en gardant l’assurance de gagner de l’argent. Le multi est un mode de pari qui s’adresse spécialement aux débutants et qui consiste à parier sur quatre à sept chevaux. L’ordre d’arrivée ne compte pas. L’essentiel est que quatre des chevaux choisis soient dans les quatre premiers rangs.

Lorsque l’on plonge pour la première fois dans l’univers des paris hippiques en ligne, il existe différentes précautions qu’il faut prendre. Avant toute chose, il ne faut pas aller trop vite en besogne et s’y prendre étape par étape. Pour les premiers paris, il est préférable d’éviter de prendre trop de risques et de parier trop gros. Il faut commencer en douceur. Dans tous les cas, il faut toujours garder les pieds sur terre et ne pas être pressé d’empocher le pactole. Lorsque l’on commence, il est tout à fait possible que l’on enchaîne les gains. L’on peut alors se dire que l’on a beaucoup de chance et pourtant, la situation peut être des plus trompeuses. En effet, la chance finit toujours par tourner et la prudence est constamment de mise. Pour se sentir parfaitement à l’aise dans le cadre des paris hippiques en ligne, il faut se familiariser avec toutes les techniques de paris. Afin de bien « se mettre dans le bain », il ne faut surtout pas hésiter à réaliser des paris fictifs. Cette technique est très efficace pour bien comprendre les différentes étapes à accomplir lorsqu’on réalise des paris hippiques en ligne.

Avec l’avènement d’Internet, beaucoup de choses peuvent se faire en ligne. Sur le Web, l’on peut faire des achats, regarder la télévision, écouter de la musique et bien plus encore. Pour les amateurs de jeux de hasard et d’argent, Internet a opéré une véritable révolution. Il est aujourd’hui possible de jouer et de placer des paris en ligne. Avant de se lancer dans ce genre d’activité, il est très important de connaître la législation existante et surtout les évolutions en la matière. Du côté de la France par exemple, la FDJ ou Française des Jeux et le PMU ou Pari Mutuel Urbain ont, pour le moment, le monopole en ce qui concerne les jeux de hasard et d’argent. Il faut donc être particulièrement vigilant avant de placer des paris en ligne et s’assurer que l’on ne va pas à l’encontre de la loi. L’on mettra en effet l’accent sur le fait que si le PMU et la FDJ ont le monopole sur les jeux de hasard et d’argent – en ligne ou pas – en France, d’autres entités, non basées en France mais dans des pays où il n’existe pas d’exclusivité en matière de jeux de hasard et d’argent, peuvent proposer des jeux, auxquels les Français peuvent accéder. Il s’agit dans ce cas d’une question délicate et aujourd’hui, il n’existe pas, a priori, de sanctions particulières appliquées sur les joueurs français effectuant des paris en ligne auprès de site possédant une licence d’exploitation en bonne et due forme, mais non français. Pareillement, les sites en question ne s’exposent pas à des sanctions clairement établies. Il existe néanmoins un doute qui plane sur la question. Afin de lever le voile sur ces incertitudes, la France a décidé de libéraliser le marché des jeux en ligne sur son territoire. En s’exprimant sur le sujet, le Ministère de l’Économie a par ailleurs fait part de l’existence de près de 25 000 sites proposant illégalement des jeux de hasard et d’argent en ligne. Face à ces différents constats, des dispositions concrètes ont été prises. Au mois d’octobre 2009, un projet de loi proposé par Eric Woerth, qui n’est autre que le ministre du Budget, est déposé auprès de l’Assemblée Nationale afin d’y être étudié. Si l’on se réfère à ce projet de loi, les paris hippiques, les paris sportifs ainsi que les jeux de table – le poker en particulier – pourront être proposés par des entités autres que la FDJ ou le PMU.

Les entreprises qui pourront légalement proposer des jeux de hasard et d’argent – en ligne ou pas – devront recevoir une licence d’exploitation laquelle ne peut être délivrée que par l’État français. Une fois qu’elles auront cette licence en main, les nouvelles sociétés habilitées à proposer des jeux de hasard et d’argent en France auront la possibilité de faire la promotion de leurs activités par le biais de campagnes publicitaires, par exemple. En plus des dispositions concernant la licence, le projet de loi propose également une uniformisation du taux de TVA appliqué sur les jeux en ligne, mais également sur les jeux proposés dans les casinos en brique. Celui-ci devrait être de 7,5% pour les paris hippiques et les paris sportifs et de 2% pour le poker.

Il est utile de souligner que les jeux de loterie continueront d’être une exclusivité de l’État français. Avec cette ouverture du marché des jeux en ligne à la concurrence, près de cinquante opérateurs voire plus sont susceptibles d’effectuer une demande d’octroi de licence d’exploitation. Ce document leur permettra de proposer, en toute légalité, des paris hippiques en ligne, des paris sportifs et du poker en ligne sur le territoire français. Le marché des jeux en ligne en France sera géré par l’Arjel, Autorité administrative indépendant de Régulation des Jeux en Ligne. L’établissement de cette entité devrait être prise en charge par Jean-François Vilotte qui est actuellement à la tête de la Fédération Française de Tennis.

L’attribution principale de l’Arjel est de superviser la délivrance de la licence d’exploitation aux demandeurs qui répondent à tous les critères définis par le cahier des charges. À titre d’information, il a été prévu un nombre limite de licences d’exploitation à accorder. Finalement, cette disposition n’a pas été retenue mais il est certain que ce ne sont pas tous les opérateurs désireux de pénétrer le marché français qui obtiendront la licence. Aujourd’hui, les dés sont jetés et ce n’est plus qu’une question de temps avant que le marché des jeux en ligne soit effectivement ouvert à la concurrence.

Pronostiquer la victoire sur une course hippique est très exaltant. Jusqu’au moment où les meilleurs chevaux passent la ligne d’arrivée, l’enthousiasme est à son summum et le plaisir est encore plus grand lorsque l’on découvre que l’on a misé sur le bon cheval. Aujourd’hui, pour réaliser des paris hippiques, il n’est plus nécessaire de venir sur les champs de course. Point n’est besoin non plus de se déplacer pour pouvoir placer des paris sur des courses hippiques. Tout peut désormais se faire à partir de chez soi grâce à la magie d’Internet. Tout ce que l’on doit faire, c’est de s’inscrire sur un site de bookmaker en ligne et le tour est joué. Il ne reste plus qu’à croiser les doigts en attendant de savoir si l’on a fait le bon choix.

Pour ceux qui viennent tout juste de découvrir les paris hippiques en ligne, ils doivent savoir que faire des paris gratuits en ligne est entièrement possible. La plupart des sites proposant des paris en ligne, qu’il s’agisse de paris hippiques ou d’autres paris sportifs, donnent la possibilité, aux membres qui décident de s’inscrire, de s’initier et de s’habituer en douceur aux paris en ligne, en leur proposant de réaliser des paris gratuits. Il faut mettre l’accent sur le fait que la gratuité des paris n’est pas permanente. Le temps que le « nouveau » joueur s’habitue au site et aux modalités des paris en ligne, il peut entrer dans le vif du sujet et jouer son argent, en soulignant que plus on joue gros, plus on gagne gros. Malgré tout, il faut faire dans la modération pour éviter les mauvaises surprises et la faillite. Pour en revenir aux paris gratuits proposés par les bookmakers en ligne, ceux-ci se présentent la plupart du temps sous la forme de bonus de bienvenue, proposés au moment de l’inscription sur un site donné.

Attention, avant de profiter d’une offre de ce type, il est vivement recommandé d’étudier minutieusement les conditions générales d’utilisation. Certaines offres renferment des pièges. Pour éviter de tomber dans des traquenards, il faut s’informer sur la notoriété et sur la fiabilité d’un site de pari en ligne donné. Pour avoir la certitude de s’adonner aux paris hippiques en ligne en toute sérénité, l’on peut se fier au bouche à oreille et se renseigner sur le Web, qui propose des comparateurs de sites de paris en ligne, où l’on peut trouver des descriptions et des notations des bookmakers les plus courus du Net. Cette précaution est incontournable et doit être systématiquement prise, avant de songer à réaliser un premier dépôt sur un site de paris en ligne.

Les bookmakers proposent différentes manières de parier gratuitement en ligne. Le bonus de bienvenue peut être offert sous forme d’argent. Le montant ainsi offert correspond le plus souvent à un pourcentage du premier dépôt réalisé sur le site. L’on parle souvent de bonus de premier dépôt. La somme concernée est directement créditée sur le compte du parieur nouvellement inscrit sur un site de pari en ligne. À titre d’exemple, un bonus de bienvenue de 100% permet à un joueur qui a déposé une somme de 100 euros de bénéficier de 200 euros sur son compte de joueur. Le deuxième type de bonus offert par les sites de paris en ligne, permettant aux joueurs de jouer gratuitement, se présente sous la forme de paris remboursés.

Concrètement, les joueurs fraîchement inscrits sur certains sites de paris en ligne se voient rembourser la somme qu’ils ont pariée, dans le cas où ils ont perdu leurs tout premiers paris. À titre d’exemple, un joueur qui effectue un premier pari se chiffrant à 10 euros mais qui fait un mauvais pronostic recevra un remboursement de 10 euros. Se basant sur un principe similaire, des bookmakers proposent à leurs nouveaux membres de profiter d’un bonus pari. Sur certains sites de paris en ligne, chaque joueur décidant de réaliser son premier pari se voit offrir un second pari gratuit. En définitive, il faut noter que les bonus offerts par les bookmakers et qui permettent de parier gratuitement en ligne constituent avant tout une méthode utilisée par les sites de paris en ligne, dans le but d’attirer de nouveaux clients et permettre à ces derniers d’entrer dans l’univers des paris en ligne, sans prendre trop de risques. Il ne faut surtout pas penser que l’on puisse jouer définitivement de manière gratuite.

Parier sur les courses hippiques est une activité très prisée par les parieurs débutants ou avérés. En naviguant sur le Web, l’on ne manque pas de constater le nombre effarant de sites spécialisés dans les paris hippiques et autres paris sportifs en ligne.

Régulièrement, de nouvelles adresses voient le jour. Face à cette multiplication des sites de paris hippiques en ligne, l’Union Européenne songe à uniformiser la législation portant sur ce sujet. Du côté français, l’État a le monopole sur les jeux depuis le 9 novembre 1978, date à laquelle a été publié le décret n° 78-1067 stipulant que l’État français est le seul acteur à pouvoir œuvrer dans le domaine des jeux de hasard et d’argent. Cette décision aurait été prise dans le but d’avoir un contrôle total et permanent sur le déroulement des jeux, pour s’assurer du respect de l’éthique mais aussi et surtout pour assurer la protection des joueurs.

Depuis cette époque, la FDJ ou Française des Jeux et le PMU ou Pari Mutuel Urbain sont les seules et uniques entités ayant légalement le droit de proposer des paris et des jeux de hasard, comme les jeux de grattage ou encore le loto. Tout allait bien jusqu’à ce qu’Internet fasse son apparition et que les pays d’Europe se regroupent au sein de l’Union Européenne. Très vite, le monopole de certains États européens, dont la France, est remis en cause. Dans ce cadre, la CJCE ou Cour de Justice des Communautés Européennes est mise en place en 2003.

Très rapidement, la question de la pratique des paris en ligne dans les pays étrangers est mise sur le tapis. Il faut savoir que si la France et les autres pays qui pratiquent le monopole en matière de jeux de hasard et d’argent ont parfaitement le droit d’exercer leur droit d’exclusivité, ils sont tenus de respecter le droit communautaire en vigueur au sein de l’Union Européenne et énoncé par le traité de Rome. L’on mentionnera particulièrement les articles 43 et 49 de ce traité. Concernant l’article 43, celui-ci fait part de l’interdiction formelle de restreindre la liberté d’un ressortissant d’un pays membre de l’Union Européenne à s’installer dans un autre pays membre.

Pour ce qui est de l’article 49, celui-ci porte sur la liberté des prestations de services entre les pays de la Communauté Européenne. Si l’on traduit les idées énoncées par ces deux articles, l’on peut conclure qu’un pays qui, comme la France, a le monopole sur les jeux de hasard et d’argent, n’a pas le droit de restreindre les activités d’une entreprise spécialisée dans ces domaines précis, mais qui est basée dans un autre pays de l’Union Européenne. Ce type de société a entièrement le droit de proposer des prestations en matière de paris en ligne et autres jeux en ligne à condition bien sûr d’être parfaitement en règle dans le pays où elle est basée. L’on ne manquera pas de souligner que l’ensemble des décisions qui sont prises par la Cour de Justice des Communautés Européennes va dans ce sens. Aujourd’hui, la réglementation en matière de jeux en ligne est en train d’évoluer sur le territoire français.

Le 7 octobre 2009, un projet de loi portant sur l’ouverture du marché des jeux de hasard et d’argent en ligne à la concurrence a été étudié par l’Assemblée Nationale. Le souhait du gouvernement français est de mettre le holà sur les prestations de jeux en ligne proposées par des opérateurs étrangers, considérées comme illégales et qui prolifèrent pourtant sur Internet. Si l’on s’intéresse au contenu de ce décret, il prévoit la libéralisation des paris hippiques, des jeux de table – en particulier le poker – ainsi que des paris sportifs. L’on notera au passage que la loterie continuera d’être une activité monopolisée par l’État français. L’attribution des licences d’exploitation sera également prise en charge par l’État. Les nouvelles entreprises qui obtiendront l’autorisation de se lancer dans l’univers des paris en ligne auront la possibilité de faire la promotion de leur site. En attendant qu’une décision ferme soit prise en ce qui concerne la législation des jeux de hasard et d’argent en ligne, la tolérance semble aujourd’hui être de mise quant aux opérateurs étrangers qui proposent aux joueurs français de faire des paris hippiques en ligne. Quant aux parieurs qui réalisent ce type de paris, ils n’encourent pas de condamnation particulière, tandis que les entreprises peuvent faire de la publicité sans qu’elles ne risquent de poursuites.

Pour ce qui est de l’article 49, celui-ci porte sur la liberté des prestations de services entre les pays de la Communauté Européenne. Si l’on traduit les idées énoncées par ces deux articles, l’on peut conclure qu’un pays qui, comme la France, a le monopole sur les jeux de hasard et d’argent, n’a pas le droit de restreindre les activités d’une entreprise spécialisée dans ces domaines précis, mais qui est basée dans un autre pays de l’Union Européenne. Ce type de société a entièrement le droit de proposer des prestations en matière de paris en ligne et autres jeux en ligne à condition bien sûr d’être parfaitement en règle dans le pays où elle est basée. L’on ne manquera pas de souligner que l’ensemble des décisions qui sont prises par la Cour de Justice des Communautés Européennes va dans ce sens. Aujourd’hui, la réglementation en matière de jeux en ligne est en train d’évoluer sur le territoire français. Le 7 octobre 2009, un projet de loi portant sur l’ouverture du marché des jeux de hasard et d’argent en ligne à la concurrence a été étudié par l’Assemblée Nationale. Le souhait du gouvernement français est de mettre le holà sur les prestations de jeux en ligne proposées par des opérateurs étrangers, considérées comme illégales et qui prolifèrent pourtant sur Internet. Si l’on s’intéresse au contenu de ce décret, il prévoit la libéralisation des paris hippiques, des jeux de table – en particulier le poker – ainsi que des paris sportifs. L’on notera au passage que la loterie continuera d’être une activité monopolisée par l’État français. L’attribution des licences d’exploitation sera également prise en charge par l’État. Les nouvelles entreprises qui obtiendront l’autorisation de se lancer dans l’univers des paris en ligne auront la possibilité de faire la promotion de leur site. En attendant qu’une décision ferme soit prise en ce qui concerne la législation des jeux de hasard et d’argent en ligne, la tolérance semble aujourd’hui être de mise quant aux opérateurs étrangers qui proposent aux joueurs français de faire des paris hippiques en ligne. Quant aux parieurs qui réalisent ce type de paris, ils n’encourent pas de condamnation particulière, tandis que les entreprises peuvent faire de la publicité sans qu’elles ne risquent de poursuites.

La course de chevaux virtuelle est un système informatisé qui permet aux joueurs de parier sur les résultats d’un événement virtuel. Les règles sont les mêmes que pour les courses réelles mais avec certains avantages car l’absence de non-partants est possible.